Nemo auditur propriam turpitudinem allegans

5
(217)

Bon, le lecteur d’Alternatives Pyrénées me pardonnera mon pédantisme. Je n’ai pas pu m’en empêcher tant je trouvais cette formule intéressante et dans la pure tradition du droit français. C’est en effet un usage répandu chez les juristes d’émailler leurs démonstrations par des adages formulés en latin. La traduction est : Nul ne peut se prévaloir de ses propres turpitudes. Autrement dit : on ne peut utiliser en sa faveur une faute que l’on a commise. Cela ne vous fait pas penser à une situation paloise ?

L’actualité pourtant nous en offre un exemple particulièrement concret. Mais si, le feuilleton de l’Élan béarnais. Retraçons cette exemplaire et absurde comédie. Il y a un an, François Bayrou, sous prétexte que la ville ne peut gérer une SEM (Société d’économie mixte) décide de faire un appel d’offre pour trouver un repreneur. Deux candidats se présentent, un français, Eat4Good, et un candidat américain CSG (Courtepointe Sports Groupe). Pour une raison dont il n’a pas daigné se justifier, le maire de Pau choisit l’Américain. Et, alors que la malheureuse expérience des girondins de Bordeaux aurait dû l’éclairer, il persiste et nous vend sa salade à grand renfort de superlatifs. Les Palois sont habitués. Mais, patatras ! au bout d’un an, la véritable personnalité de l’Américain se dévoile. Il est venu faire de l’argent en vendant des Tokens. Son erreur c’est que ce concept plutôt abstrait n’a pas eu le succès escompté ; très peu de naïfs se sont fait prendre au piège. En tout cas pas suffisamment pour alimenter une trésorerie qui était loin d’être aussi volumineuse qu’il le prétendait. Alors l’instance de contrôle financier des équipes de basket, considérant l’insuffisance du budget, oppose un veto et décide de la rétrogradation de l’Élan béarnais. Au passage, l’Américain n’a même pas payé son achat, brillant ! le François, il s’est fait manœuvrer comme un bleu. De démarches en appel, rien n’y fait jusqu’au jour où, et, c’est là que ça devient cocasse, le candidat repreneur français qui avait été écarté par Bayrou, il y a un an, revient et rachète l’affaire.

Et maintenant on porte Bayrou au pinacle, et lui même ne manque pas l’occasion de s’auto glorifier, en nous abreuvant de formules selon lesquelles, c’est bien grâce à lui que la situation s’est débloquée. Et bien, vous l’avez compris, c’est exactement cela se prévaloir de ses propres turpitudes. Parce que turpitude il y a ! En l’occurrence en choisissant l’Américain, et en refusant le Français, il a commis une erreur lourde de conséquences pour le contribuable palois. Et maintenant il se prévaut du retour de Eat4Good, celui qu’il avait écarté il y a un an. Allez comprendre. Il reste que si l’Élan béarnais n’est plus relégué en national, il sort de l’aventure bien amoindri. Le budget est bien plus faible que ce qui était prévu. Les joueurs sous contrat ne sont plus que trois (Vitalis Chikoko, Giovan Oniangue et Gerard Ayayi). Il faut recruter avec un masse salariale qui ne permettra pas d’aller piocher dans les meilleurs. Le challenge s’annonce bien difficile. Voilà comment une faute porte atteinte à un élément du patrimoine palois.

Allez puisque vous ressentez un intérêt pour ce genre d’affaires, souvenez-vous de la ferme Marquezine. Elle va être détruite (voir mon article sur ce sujet en date du 12 juillet 2021). Lorsqu’on demande, à l’occasion d’une réunion de quartier, à un obscur adjoint, pourquoi cette décision a été prise , il répond sans ambages : parce qu’elle est en ruine. Il oublie soigneusement de préciser que ce bâtiment propriété de la ville n’a pas été entretenu pendant des années. En conséquence si son état de ruine conduit à une destruction, c’est bien parce que le ville l’a voulu ainsi. Donc tirer prétexte du manque d’entretien pour justifier la destruction de cet élément du patrimoine palois nous renvoie à la formule qui dit que nul ne peut se prévaloir de ses propres turpitudes.

Merci qui ?

Pau, le 1 août 2022

Par Joël Braud

https://www.lequipe.fr/Basket/Actualites/Pau-lacq-orthez-reintegre-dans-l-elite/1345377

Notez cet article

Cliquez sur une étoile

Note moyenne 5 / 5. Nombre de note : 217

Aucun vote jusqu'à présent ! Soyez le premier à noter cet article.

Nous sommes désolé que cet article ne vous ait pas intéressé ...

Votre avis compte !

Souhaitez vous nous partager un avis plus détaillé ?

4 commentaires

  • en quarante ans de vie politique F Bayrou a eu raison 1 fois en critiquant la privatisation des autoroutes décidée par De villepin . Rendons lui ce bénéfice.

  • Bayrou est un politicien professionnel, ne l’oublions pas.
    Les professionnels de la politique sont prêts à tous pour embellir leur image et gommer ce qui les dessert…

    La Mairie de Pau est le seul hochet électoral dont il dispose aujourd’hui avec son « amitié » (?) politique avec Macron.
    Espérons que l’âge aidant, il saura laisser sa place à la prochaine élection municipale. Je dis espérons, car il va s’accrocher de peur de disparaître politiquement, car Macron n’a rien à faire du béarnais, si ce n’est l’accrocher aux murs de l’Elysée comme on accroche un trophée de chasse.. Et Bayrou le sait bien!

    • Le politicien se préoccupe de la prochaine élection, l’homme d’État s’intéresse à la prochaine génération.

      John RAWLS – philosophe américain – 1997.

      Il me semble que cette citation lui convient.

  • Et pendant ce temps là… :

    . Il est encore prévu une augmentation plus importante que les précédentes années, pour les « Taxes foncières 2022 » …

    . Les « grands travaux » d’aménagements à Pau, à … grands frais, continuent…

    . La mise en stationnement payant de certaines rues et l’augmentation du tarif des parkings dans certaines zones (Quartier de la gare) continuent…

    . Une partie du patrimoine palois, disparaît peu à peu…

    Merci qui ??? (…) : dommage pour des usagers et les contribuables Palois, qui, eux, continuent de peu apprécier des mesures, prises parfois sans concertation, décisions auxquelles il faut effectivement rajouter des errements tels que vous l’avez constaté dans votre article… 😉 😉 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *