Destination inconnue…

4.9
(87)

La Russie procède à des déportations de population ukrainienne

La guerre en Ukraine ne se limite pas à l’agression à grande échelle de ce pays souverain et démocratique par les forces armées du Kremlin. La Russie procède aussi à des transferts de population ukrainienne sur son propre territoire ou vers les territoires qu’elle contrôle. Ceci n’est rien d’autres qu’une déportation du peuple ukrainien. Des témoignages révèlent que les déportés sont délestés de leurs papiers d’identité de façon à « oublier » leur pays d’origine. Les enfants en particulier sont systématiquement « russifiés » dans l’esprit du régime de Vladimir Poutine.

Antony J. Blinken, secrétaire d’État des États-Unis aux Affaires étrangères a réuni des estimations provenant de sources diverses, parmi elles des sources gouvernementales de la Fédération de Russie, indiquant de façon objective que les forces d’occupation russes ont interrogé, détenu et déporté de force du début de leur guerre en février 2022 à la fin du mois de juillet, entre 900 000 et 1,6 million de citoyens ukrainiens, dont 260 000 enfants, vers la Russie *- souvent vers des régions isolées de l’Extrême-Orient russe en les arrachant à leurs foyers en Ukraine. 

Or, l’article 7 du Statut de Rome de la Cour Pénale Internationale dispose que « la déportation ou le transfert forcé de population » constitue « un crime contre l’humanité » et engage la responsabilité pénale internationale. Premier délit.

Les Ukrainiens qui veulent quitter les villes occupées par l’armée russe doivent passer par un processus appelé « filtration ». Ce « filtrage » consiste en vérification complètes des données personnelles de la personne interrogée. Le processus inclut les empreintes digitales, les photos, le contrôle de tous les documents et la vérification des téléphones portables pour détecter tout contenu que la Fédération de Russie juge inacceptable, c’est-à-dire non conforme aux lois et règlements édictés par la dictature du Kremlin. On vérifie aussi les tatouages des garçons et les hommes. Toute personne déportée de force ou évacuée vers le territoire russe doit passer par ce processus. Parquées dans des « centres de réfugiés », ces personnes attendent la « filtration » de plusieurs jours à plusieurs semaines.

De cette façon, la Russie collecte toutes les informations concernant les Ukrainiens qui tombent entre ses mains, ce qui constitue une violation des droits de l’homme et une collecte illégale de données personnelles. Second délit.

La Cour Pénale Internationale (CPI) qui a ouvert une enquête à l’encontre de l’armée russe et de son chef, le président Vladimir Poutine, pour crimes de guerre et génocide dans plusieurs régions d’Ukraine, en particulier dans les banlieues de Kyiv, Boutcha et Irpin, devra également se saisir de ces crimes. Nonobstant le fait d’avoir attaqué un État souverain et transgressé ses frontières avec des forces armées.

Créée le 1er juillet 2002 à Rome, la Cour pénale internationale est une juridiction internationale permanente à vocation universelle, chargée de juger les personnes accusées de génocide, de crime contre l’humanité, de crime d’agression et de crime de guerre.

Kyiv, 11/08/2022

par Anastasia Hatsenko

Anastasia Hatsenko, Experte ukrainienne du centre de réflexion euro-atlantique ADASTRA et présidente de la Jeunesse paneuropéenne de Kyiv.

*

Notez cet article

Cliquez sur une étoile

Note moyenne 4.9 / 5. Nombre de note : 87

Aucun vote jusqu'à présent ! Soyez le premier à noter cet article.

Nous sommes désolé que cet article ne vous ait pas intéressé ...

Votre avis compte !

Souhaitez vous nous partager un avis plus détaillé ?

5 commentaires

  • Et hop, un article qui peut laisser dubitatif, des lecteurs…

    Article « Guerre en Ukraine : des anciens de la Légion internationale dénoncent les pratiques de certains chefs » : par Jeanne Sénéchal, publié le 22/08/2022
    Source : journal Le Figaro (Section « International »)

    URL : https://www.lefigaro.fr/international/guerre-en-ukraine-des-anciens-de-la-legion-internationale-denoncent-les-pratiques-de-certains-chefs-20220822

    Nota : n’hésitez pas à consulter de temps en temps, le dossier « Guerre en Ukraine » (Articles et reportages) pour comprendre et suivre l’actualité…
    URL :
    https://www.lefigaro.fr/international/dossier/tensions-entre-la-russie-et-l-ukraine-tout-comprendre-a-la-menace-d-une-invasion-russe

  • 20000 soldats Russes seraient-ils abandonnés par leurs commandants sur la rive droite du Dniepr, et/ou ne demanderaient-ils pas à l’armée Ukrainienne de se rendre ?
    Un scénario plus que probable qui serait un nouveau tournant à cette « opération spéciale ».
    Tous les moyens sont bons, tracts, sono etc…pour les « inviter » à se rendre afin d’éviter de nouvelles boucheries.
    Ces nouveaux prisonniers comme tous les autres ne donneraient-ils pas de leurs nouvelles à leurs proches ?

  • @Anastasia Hatsenko :

    En lisant votre article, je n’ai pas lu une seule fois, l’emploi du mot acculturation et/ou celui d’assimilation ?!?

    ainsi que leurs conséquences… : QUID ???

    Acculturation :
    Source : site web Géoconfluences (Ressources de géographie pour les enseignants)
    URL : http://geoconfluences.ens-lyon.fr/glossaire/acculturation

    Assimilation :
    Source : internet
    « L’assimilation constitue un cas extrême d’acculturation. Elle est la disparition totale de la culture d’un groupe qui assimile et intériorise la culture de l’autre groupe avec lequel il est en contact »

    Bien évidemment, les déportations de population ukrainienne, restent effroyables, conséquences, entre autres désastres de cette guerre, MAIS n’oublions pas aussi les vies bouleversées par les conflits sur cette planète, depuis des siècles…

    Rappels (Informations en France + Suisse) :

    1) Extrait de l’article « « Déporter des enfants ukrainiens et les “russifier”, c’est amputer l’avenir de l’Ukraine » »
    Source : journal Le Monde (Débats > Guerre en Ukraine : Tribune . Collectif) publié le 1er août 2022 (Article réservé aux abonnés)

    Chapeau de l’article : Le déplacement forcé de mineurs en Russie participe du projet de Vladimir Poutine « d’éradiquer l’identité et la nation ukrainiennes », affirme, dans une tribune au « Monde » un collectif d’intellectuels et de pédopsychiatres, parmi lesquels Bernard Golse et l’anthropologue Véronique Nahoum-Grappe.

    URL : https://www.lemonde.fr/idees/article/2022/08/01/deporter-des-enfants-ukrainiens-et-les-russifier-c-est-amputer-l-avenir-de-l-ukraine_6136786_3232.html

    2) Article « Guerre en Ukraine. « Déportations » ou « évacuations » de civils vers la Russie : ce que l’on sait » : par Sandrine Tran, publié le 06/04/2022
    Source : journal Ouest France (Monde / Guerre en Ukraine)

    Chapeau de l’article : Alors que la guerre en Ukraine fait rage depuis plus de 40 jours, devant le Conseil de sécurité de l’Onu, mardi 5 avril 2022, le président ukrainien a accusé la Russie de procéder à des « déportations » d’Ukrainiens. Les Russes parlent « d’évacuation ». Mais que sait-on vraiment sur ces déplacements contraints de populations civiles ?
    URL : https://www.ouest-france.fr/monde/guerre-en-ukraine/guerre-en-ukraine-deportations-ou-evacuations-de-civils-en-russie-de-quoi-parle-t-on-c90de2dc-b584-11ec-a299-c9106b4183f5

    3) Article « Des centaines de milliers d’enfants ukrainiens seraient amenés en Russie pour y être adoptés » : par Isabelle Cornaz/vajo, publié le 21 juin 2022
    Source : site web de la Radio Télévision Suisse (RTS Info : Monde)

    Chapeau de l’article : L’ONU enquête sur l’envoi supposé d’enfants ukrainiens vers la Russie, où ceux-ci seraient ensuite proposés à l’adoption à des familles russes. Le gouvernement ukrainien dénonce un moyen de « détruire l’avenir de la nation ukrainienne ».
    URL : https://www.rts.ch/info/monde/13188016-des-centaines-de-milliers-denfants-ukrainiens-seraient-amenes-en-russie-pour-y-etre-adoptes.html

    « La guerre est un mal qui déshonore le genre humain » (Fénelon : 1651 – 1715)

    « Il n’y a pas de guerre propre…« 

  • Un jour viendra où tout ceci s’arrêtera, ce jour là est proche.
    07 octobre 1952/07 octobre 2022 anniversaire de Poutine, va-t-il être un grand jour pour le peuple Russe qui pleure ses enfants ?
    Poutine va-t-il terminer comme Raspoutine avec son ami ministre des armées Sergueï Choïgou détesté des militaires ?
    Après la destruction de la base aérienne Russe de Novofedorivka, près de Saky en Crimée de ce mardi 09 août 2022 à 15h20, verrons-nous le jour de la destruction du pont Poutine de la mer d’Azov ?
    Souvenez vous d’un certain jour de 1987 du début de la fin de l’URSS en Afghanistan.

    • / « Après la destruction de la base aérienne Russe de Novofedorivka, près de Saky en Crimée de ce mardi 09 août 2022 à 15h20, verrons-nous le jour de la destruction du pont Poutine de la mer d’Azov ? » :

      Après l’article « L’UKRAINE, L’OTAN ET L’UE » du 18 juillet 2022 publié par Anastasia HATSENKO, j’ai déjà répondu et donné un humble avis, sur votre souhait… 😉 😉 😉

      URL : https://alternatives-pyrenees.com/2022/07/18/lukraine-lotan-et-lue/#comment-21772

      Je me demande si vous ne devriez pas sauter de ce pont une dernière fois et sans parachute, avant qu’il ne soit détruit ?!? 😉 😉 😉

      P’tite précision : et ce, d’autant plus qu’actuellement, la température de la mer d’Azov *, est supérieure à celle de la mer Méditerranée sur la Côte d’Azur **… 😉 😉 😉

      * URL site web SeaTemperature.net : « Mer d’Azov Température de l’eau » :
      https://fr.seatemperature.net/seas/sea-of-azov

      ** URL site web SeaTemperature.org : « Provence-Alpes-Côte d’Azur sea temperature » :
      https://www.seatemperature.org/europe/france/provence-alpes-cote-d-azur/

      >Bon week-end de l’Assomption et… gare aux excès ! 😉 😉 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *