George ou Georges

5
(87)

En France, il est admis que les noms propres ou patronymes n’ont pas d’orthographe. En réalité, cela reste relatif car l’orthographe imposée est celle la plus souvent admise. C’est ainsi. Mais pour les prénoms la règle est différente. Pour y voir plus clair faisons référence à des George ou Georges célèbres.

Question, comment écririez-vous les prénoms de Washington, de W. Bush, de Harrison, de Clooney, de Russel, d’Orwell ou de Gershwin ?

Autre question comment écririez-vous les prénoms féminins de Sand, de Buffet et de Pau-Langevin ?

Comme tous les lecteurs d’Alternatives Pyrénées sont particulièrement cultivés, vous répondriez, si ces deux questions vous étaient véritablement posées : George.

Oui, George sans S. Les Anglo-saxons ne mettent jamais d’ S à ce prénom. Et en France on l’écrit également sans S lorsqu’il est le prénom d’une femme ou féminin si vous préférez.

On pourrait ajouter à cette liste le très jeune George de Cambridge, fils de Kate et William. Il n’est âgé que de neuf ans mais c’est le futur roi d’Angleterre.

Vous vous demandez où je veux en venir. Comme c’est une manie chez moi d’avoir un regard critique et pas toujours bienveillant sur la vie paloise, je vous répondrais qu’à Pau, les services municipaux sont loin d’avoir une culture aussi étendue que les lecteurs d’Alternatives Pyrénées. Depuis avril 2022 fleurissent dans de notre ville ce qu’il est convenu d’appeler des « panneaux à vocation historique ». Cela est une idée très louable qui ne peut en aucun cas être critiquée. En effet il est toujours très instructif de se pencher sur les textes qui y figurent à la fois en français et en anglais. Cela bien évidemment pour les amoureux de Pau qui y retrouvent l’histoire de la ville.

En vous aventurant boulevard Aragon, vous pourrez lire le panneau placé square George ou Georges V. Il faut le lire et surtout remarquer que Georges est écrit avec un S. La question (autre question décidément) se pose fort logiquement de savoir si George V (1865 – 1936) qui était anglais, roi de Grande Bretagne de surcroît, a été naturalisé Français post mortem. Le rajout de cet S peut en effet le laisser supposer.

Si c’est le cas, personne n’en a rien su. Cela a dû se faire avec la discrétion la plus absolue et dans le secret du bureau du rédacteur de ces « panneaux à vocation historique ». Comme quoi les simples plumitifs ont un pouvoir que l’on ne leur soupçonne pas.

Pau, le 15 août 2022

par Joël Braud

Notez cet article

Cliquez sur une étoile

Note moyenne 5 / 5. Nombre de note : 87

Aucun vote jusqu'à présent ! Soyez le premier à noter cet article.

Nous sommes désolé que cet article ne vous ait pas intéressé ...

Votre avis compte !

Souhaitez vous nous partager un avis plus détaillé ?

5 commentaires

  • Tu sais ce que je pense, en bien, de ton engagement, Joël.
    Ta réponse délicate en est la preuve.

  • Jean-François de Lagausie

    J’aime bien Georges avec son petit s.

  • Le patronyme n’a pas d’orthographe… sauf qu’ayant un accent sur mon nom dans certains documents et pas d’accent sur d’autre, il m’a fallu faire faire un jugement pour pouvoir me marier !
    Il n’y a pas d’accent sur mon nom !
    Certains diront également que l’on n’accentue pas les capitales, ce qui est faux.
    On accentue depuis au moins le 16e SIÈCLE…

  • « Pour y voir plus clair faisons référence à des George ou Gorges célèbres. »

    Je suppose que tu voulais écrire « Georges ».

    Merci, Joël, pour cette information.

    • Merci Georges, tu es le troisième à me le faire remarquer. Désolé. Comme quoi, il est plus difficile (ou risqué) d’écrire un article que de le corriger.
      Bien à toi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *