Bilan d’une indifférence.

4.7
(93)

Le dérèglement climatique est devenu une angoisse climatique ; c’est le sujet qui inquiète le plus les Français, avant le pouvoir d’achat, l’éducation. Ils ont raison car les seconds dépendent de plus en plus du premier. Ce qui amène La Croix à répondre,

« un réchauffement sans frontière »


Les avis des scientifiques parus sur deux pages dans le journal Sud Ouest du 30 août sont  vraiment à consulter :

+ Philippe Amouyel : « Alors que les enfants retrouvent les écoles demain jeudi, nous n’échapperons pas à une huitième vague de Covid-19. 
Tout est  «préparé » pour cela : le masque n’est plus obligatoire dans les écoles, toutes les contraintes ont été levées pour travailler, voyager, dépenser le plus possible, il y aura de nouveaux variants dont certains peuvent changer la donne. Heureusement que de nouveaux vaccins vont être autorisés, seront-ils efficaces sur toutes les souches. Un rappel vaccinal se posera alors.
 Le climatologue Hervé Le Treut, membre de l’Académie des sciences, et professeur à l’École polytechnique et à Sorbonne Université, vient de publier « Climat et civilisation (éd. Eres). Il nous parle de climato-indifférence et revient sur l’emballement des événements extrêmes, il prône une prise de conscience et des actions politiques rapides. car

« On n’a pas vu, jusqu’à présent des efforts au niveau de ce qui est requis« .


L’analyse des  faits, des dires, des résultats,…. montrent


qu’Emmanuel Macron multiplie les promesses mais ne les tient jamais.

Le mépris du Président  pour l’écologie transparaît dans un bilan catastrophique.   

Comment s’y prend-il pour toujours faire le contraire de ce qu’il dit ?

Citons des exemples de contradictions :
Ecologie et climat : quel est le bilan d’Emmanuel Macron
https://www.greenpeace.fr › ecologie-climat-bilan-emm…

+La France ne respecte pas elle-même l’Accord de Paris.

+Les objectifs climatiques sont revus à la baisse au lieu d’être rehaussés.
+L’Etat français a  été condamné pour inaction climatique.
+Il a conclu des accords commerciaux néfastes pour le climat.
+La France est le seul pays européen à ne pas respecter ses objectifs d’énergies renouvelables.
+La promesse de fermer les dernières centrales à charbon est non seulement à moitié respectée mais il est question d’en réouvrir.
+La France interdit les nouveaux projets d’exploration d’hydrocarbures chez elle, mais elle profite des projets des autres…
+Des alliances toxiques entre nucléaire et gaz. La France cherche à imposer le gaz et le nucléaire dans la taxonomie européenne des investissements «verts». Macron se «positionne clairement dans le camp des pollueurs»

Le nucléaire n’est pas vert : il produit des déchets radioactifs qui s’accumulent sur le territoire»

+Des dizaines de milliards d’euros versées aux industries polluantes sans contrepartie.
+Emmanuel Macron refuse de taxer les dividendes climaticides.
+Les publicités pour les secteurs néfastes pour le climat sont toujours autorisées.
+Le gouvernement subventionne massivement le secteur aérien… et pas assez le ferroviaire.
+La France favorise les intérêts du lobby automobile.
+La sortie des pesticides se fait attendre et la protection des riverain·es est insuffisante.

+La bio est vraiment le parent pauvre de la transition énergétique.

+ La biodiversité ne fait vraiment pas partie de ses préoccupations ! Connait-il son intérêt ?
+Une connivence avec la FNSEA n’a jamais été égalée ; c’est pourquoi l’élevage et la culture industriels sont aidés au maximum. Rien sur la sortie de l’élevage intensif, rien sur le soutien à l’agriculture écologique, rien sur la réduction de la consommation de viande, rien sur la mise en place d’une sécurité sociale de l’alimentation qui permettrait de lutter contre la précarité alimentaire tout en encourageant le développement d’une agriculture  paysanne. Côté transition agricole,  évoquons la promesse non tenue de sortie du glyphosate et le recul sur les dérogations accordées aux néonicotinoïdes, des pesticides tueurs d’abeilles, Emmanuel Macron a continué à défendre un modèle productiviste et agro-industriel polluant. Une vision de l’agriculture dépassée et dangereuse.

+Un engagement pour le nucléaire irréfléchi. 

*Des incertitudes sur la technologie, les coûts, les risques, les difficultés de gestion des déchets radioactifs

*La non-intermittence du nucléaire, une assertion à nuancer ; état des lieux du nucléaire à l’été 2022 : la moitié des réacteurs sont à l’arrêt.!!

*la construction nucléaire exige trop de temps, «D’après le Giec, lancer un réacteur prend en moyenne de dix à dix-neuf ans, l’EPR de Flamanville  devrait entrer en service seize ans après le début des travaux.

*Le nucléaire, solution miracle pour lutter contre le changement climatique ? Encore faudrait-il qu’il puisse y résister. Avec le réchauffement des températures, l’élévation du niveau des mers et les événements climatiques extrêmes, la filière est déjà mise à rude épreuve.

*Par Les Echos, mise à jour le 25 août 2022.

La France va devoir se passer de quatre réacteurs nucléaires a minima jusqu’aux prémices de l’hiver. Ce jeudi, EDF a annoncé la prolongation, pour plusieurs semaines, de l’arrêt d’unités concernées par le problème de corrosion sous contrainte détecté à l’automne 2021

+Des engagements vaseux pour les océans et des perspectives sombres.    

Emmanuel Macron mise tout sur le mirage technologique. En espérant faire croire que la technologie suffira pour sauver le climat, il tente surtout de masquer son manque de courage pour organiser et accélérer la sortie des énergies fossiles, bousculer les intérêts privés des plus puissants et transformer le système économique actuel.  

Le réchauffement climatique n’est pas uniquement une affaire de comportements. C’est toute l’organisation de notre société qui est en cause. Saison brune – une citation de Philippe Squarzoni.

  
S’il a intégré le mot « sobriété » dans son vocabulaire et ses grands discours, c’est, là aussi pour des  petits pas, « le grappillage », et non la véritable sobriété efficace !
 Il faut recommander à Emmanuel Macron de vraiment lire les rapports du Haut Conseil pour le Climat qui ont pointé systématiquement les retards de la France en matière de réduction d’émissions de gaz à effet de serre ainsi que le manque criant d’une réponse politique à la hauteur de l’enjeu climatique (rappelons que le Haut Conseil pour le Climat est une instance qu’Emmanuel Macron a lui-même créée pendant son précédent quinquennat… mais dont il a ouvertement méprisé les conclusions).  lluant.

« Quand ils auront coupé le dernier arbre, pollué le dernier ruisseau, pêché le dernier poisson, alors ils s’apercevront que l’argent ne se mange pas »

Tatanka Yotanka – Sitting Bull, guerrier sioux de Sitting Bull.

signé Georges Valllet

crédits photos : https://www.labecedaire.fr/2016/10/05/lindifference-politique-face-a-lurgence/

Notez cet article

Cliquez sur une étoile

Note moyenne 4.7 / 5. Nombre de note : 93

Aucun vote jusqu'à présent ! Soyez le premier à noter cet article.

Nous sommes désolé que cet article ne vous ait pas intéressé ...

Votre avis compte !

Souhaitez vous nous partager un avis plus détaillé ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *