La France, terre de migrants ?

4.8
(77)

Les migrations humaines n’ont pas cessé depuis le départ des premiers humanidés d’Afrique. Le plus souvent, elles ont été causées par la recherche de territoires nouveaux dans lesquelles les chances de survie ou de meilleure vie étaient attendues. Parfois elles ont été causées par des conflits qui ont privé des populations des biens qu’elles avaient acquis par leur travail et leur sens de l’adaptation. Parfois, ces migrations ont suivi des conquérants militaires. Il y a donc bien des sortes différentes de migrants et l’on ne peut considérer de la même manière les conquistadors et les victimes d’envahisseurs. L’actualité récente nous convie à la réflexion sur ces migrations.

Il est difficile de les condamner lorsqu’elles ont été causées par des conditions de vie trop rudes, comme dans les montagnes des Alpes ou des Pyrénées françaises il n’y a qu’un ou deux siècles ou par des famines (en Irlande par exemple, vers l’Amérique). Mieux, elles suscitent une forte sympathie lorsqu’il s’agit de personnes voulant échapper à des guerres, comme c’est le cas en Ukraine actuellement.

La manifestation de soutien au peuple ukrainien tenue au sixième mois de guerre lors du 31-ème anniversaire de l’indépendance de l’Ukraine illustrée par cette image prise par des membres de l’association Vesna 64 l’a montré, il y a quelques jours. La reconnaissance de ces personnes ayant dû quitter leur compagnon, leur famille, leur maison fait chaud au coeur.

Les habitants de l’Alsace et de la Lorraine qui ont quitté leur terre natale envahie par les Prussiens en 1870 méritaient aussi la sympathie. On ne peut l’oublier. Ils étaient aussi accompagnés d’idéalistes voulant apporter la civilisation moderne, et précédés de migrants ayant suivi les armées coloniales et ayant profité de spoliations cruelles. C’est ce qui fait du drame algérien une histoire poignante, durant laquelle trop d’injustice et de sang versé a perverti des espérances. Et bien avant, des envahisseurs arabes avaient chassé des populations kabyles vers les zones les moins fertiles.

La visite du Président Macron en Algérie mènera-t-elle à des conclusions conjointes d’une commission mixte franco-algérienne chargée d’examiner leur complexe histoire commune ? Ce n’est pas certain, mais on peut l’espérer.

Comme on peut espérer que le peuple russe, anesthésié par une propagande nationaliste se souviendra un jour, un jour pas trop lointain si possible, qu’il a connu une grande et douloureuse migration, en fait une déportation vers la Sibérie et que celui qui le dirige aujourd’hui est le digne continuateur de ceux qui l’ont organisée.

Car se comprendre est le commencement de l’amitié et de la sagesse. Et un geste de solidarité est un témoignage de la dignité humaine.

Paul Itaulog

Association de solidarité envers l’Ukraine Vesna 64

15 rue Henri IV 64510 Boeil-Bezing

 (association.vesna64@yahoo.com) site internet en construction.

Collectes pour l’Ukraine (1 ou 2 départs par mois) : médical (pansement, antibiotiques, béquilles, etc.), alimentation longue conversation, hygiène (adultes/enfants), duvets, couettes, chauffage d’appoint électrique (tout ce qui peut aider à passer un hiver qui va être compliqué compte tenu de la dépendance de l’Ukraine envers la Russie pour le gaz).

Notez cet article

Cliquez sur une étoile

Note moyenne 4.8 / 5. Nombre de note : 77

Aucun vote jusqu'à présent ! Soyez le premier à noter cet article.

Nous sommes désolé que cet article ne vous ait pas intéressé ...

Votre avis compte !

Souhaitez vous nous partager un avis plus détaillé ?

3 commentaires

  • Bonjour
    Merci pour cet article qui remplace l’exil forcé des Ukrainiens suite à l’invasion de leur pays par la Russie de Poutine, dans la longue liste des migrations contraintes et forcées.
    Pour les dons, nous contacter sur le mail donné pour connaître les horaires d’ouverture de notre lieu de collecte La Grange de Vesna, 51 route de Tarbes à Idron. Généralement ouvert le samedi de 15h à 18h.
    Dorothée Huille
    Co présidente de Vesna64

  • Pierre-Michel Vidal

    Les migrations de populations sont comme les modifications climatiques: des constantes liées à l’existence même de la planète dès le début de l’humanité. On pourrait évoquer les trembIements de terre ou les irruption volcaniques. Il faut adapter, préparer, réparer plutôt que nier les choses et faire comme si on pouvait éviter ces évidences. Il faut stopper la dépression collective qu’on nous inflige: le génie humain c’est d’avoir toujours su dépasser ces dangers et continuer à progresser. Pour ce qui est des migrations elles ont toujours eu des effets positifs ne serait-ce que génétiques ou culturelles. C’est non seulement un geste de solidarité, comme vous le dites si bien, c’est aussi notre intérêt bien compris.

    • Aujourd’hui a Boeil-bezing ce sont des humains originaires d’Ukraine que nous essayons d’accueillir comme nos ancêtres l’on fait ne serait ce qu’au siècle dernier.Ils étaient Belges en 1919,Alsaciens-Mosellans en 1942.Descendant de ces gens accueillis dans notre charmant village c’est une façon de perpétuer cet héritage et de redire Merci a nos hôtes de l’époque qui nous permettent d’avoir continuer a vivre et de transmettre celle ci.
      Sébastien SCHMITT
      Citoyen du monde et bénévole a VESNA 64

Répondre à Vesna64 Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *