Lescar, Lons, capitales Béarnaises du pillage.

4.9
(99)

A Lescarscompô l’on pourrait se croire en Ukraine après un intense bombardement et un pillage en règle par les soldats Russe venus du fin fond de la Russie.

C’est l’image que cela donne ici dans la communauté de commune de Pau-Pyrénées à proximité de Quartier libre et Carrefour.

Le bâtiment dédié aux métiers du sport a été pillé, méthodiquement déstructuré, recyclé. Tout y est passé du sol au toit : volets roulant, fenêtres, câbles électrique, tableaux de protection, équipements de salle de conférence, bac acier de toiture, tuiles … il ne reste que les murs et quelques éléments de toiture. Tout a été pillé sans complexe de jour… comme de nuit.

Je pensais que la solidarité intercommunale existait ?

Cela donne l’impression que le Maire était totalement démuni bien qu’il y ait eu dans un premier temps en périphérie du site des mises en place d’enrochements ensuite quelques tas de terre, blocs de béton, labourage du goudron et au final une bonne centaine de bennes de terre de déversées …

En France, y-a-t-il besoin encore de faire des appels d’offre d’entreprises spécialisées dans la démolition certifiés ISO ?

Laissez des ouvrages sans surveillance, le travail se fait tout seul, incinération sur place comprise avec de gros panaches de fumées.

A Lonscompô ce sont d’autres bâtiments aux toits parfois éventrés où il n’y a plus rien à piller. Le spectacle n’est pas mieux aux alentours avec des tas d’immondices. Toits en amiante-ciment éventrés servant de tirage naturel pour les fonderies à ciel semi ouvert.

Monsieur le Président de la communauté d’agglomération de Pau-Pyrénées et très haut commissaire au Plan, a-t-il fait de la communauté d’agglomération de Pau, son nouveau champ d’expérimentation pour la France de 2030 : fonderies à ciel ouvert ; déconstruction de bâtiments ; sans oublier la rénovation en 2016 de la Mairie de Pau où les fenêtres simple vitrage ont été réparés en simple vitrage. C’est ça la sobriété énergétique.

Quelle exemplarité ?

On ne peut pas et manier les belles lettres et être un super technicien.

A chacun son métier, mais là ça dépasse l’entendement. Affligeant !

Lors des cinq grands débats de 2019, Monsieur le futur commissaire au plan et futur président Conseil National de la Refondation mélangeait émission de carbone par kwh de produit et utilisation de fibre de carbone pour la fabrication d’éolienne !

Qu’en est-il de nos cahiers de doléances de 2018, des grands débats, des interminables commissions, haut commissaire sans plan, moult rapports de la cour des comptes repris par 1600 prestations de consultants comme entre autre des cabinets de conseils McKinsey, Accenture, BCG, Capgemini sans résultat. Un milliard € de dépense en conseils en 2021.

Et maintenant au tour du prétentieux Conseil National de la refondation sans fondation copiant le CNR de 1946 alors que toute la France était à reconstruire des fondations aux toitures.

La France et son déficit depuis 40 ans : tout un programme d’ineptocrates.

2021 a été l’année du record des éternels déficits d’import made in Ch…arbon.

Merci Jean Pierre.

C’est beau, c’est grand, c’est brillant !

Pau, le 15 septembre 2022

Par Pécé

Notez cet article

Cliquez sur une étoile

Note moyenne 4.9 / 5. Nombre de note : 99

Aucun vote jusqu'à présent ! Soyez le premier à noter cet article.

Nous sommes désolé que cet article ne vous ait pas intéressé ...

Votre avis compte !

Souhaitez vous nous partager un avis plus détaillé ?

5 commentaires

  • Le Monde attend toujours sa demande formulée depuis mars 2022.

    Cabinets de conseil : l’Elysée tarde à rendre publics les contrats du premier quinquennat d’Emmanuel Macron
    Malgré un avis favorable de la Commission d’accès aux documents administratifs, la présidence de la République n’a pas communiqué au « Monde » la liste et le contenu des missions menées depuis 2017.

    https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2022/09/05/cabinets-de-conseil-l-elysee-tarde-a-rendre-publics-les-contrats-du-premier-quinquennat-macron_6140256_4355770.html

    Explorez les 1 600 missions des cabinets de conseil pour l’Etat recensées par « Le Monde »
    https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2022/03/17/explorez-les-1-600-missions-des-cabinets-de-conseil-pour-l-etat-recensees-par-le-monde_6118001_4355770.html

  • Et maintenant au tour du prétentieux Conseil National de la refondation sans fondation copiant le CNR de 1946 alors que toute la France était à reconstruire des fondations aux toitures.

    Elle est toujours à reconstruire, des fondations aux toitures, car depuis des décennies la vision des choses a été faussée en permanence par nos responsables politiques, qui n’ ont admis que seul leur point de vue était le bon. Alors qu’ il en était un parmi tant d’ autres.

  • Il faut laisser les minorités s’exprimer…

  • Toujours beaucoup de communication et de séduction pour capter les suffrages. Peu d’implication sur le terrain et encore moins dans les domaines difficiles; il vaut mieux faire en sorte que cela ne se sache pas.

  • Cet article développe une thèse cohérente sur la dégradation d’un bien (a priori) public et du laisser-aller des élus. Un peu comme une mauvaise gestion du risque que représente le renard pour un poulailler mal gardé.

    J’ai en mémoire un article sur des fonderies clandestines dans les saligues du gave qui dénonçait une tolérance suspecte des élus. Un peu comme une demande de régulation du renard par des éleveurs de poules.

    Je constate qu’il existe dans notre pays et certainement ailleurs des classes sociales de la débrouillardise que notre modèle de développement économique, social et autre intègre avec difficulté.
    Je pense à l’histoire des chiffonniers et pas seulement à leurs batailles.

    Un autre constat sur des opérations de « rénovation » de bâtiments. Les entreprises du BTP rasent tout et reconstruisent du neuf.
    Faire du neuf coûte moins cher que rénover. Mais je serais curieux de connaître la filière de recyclage et les bilans écologiques comparés.

Répondre à Michel LACANETTE. Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *