Rendre sa place à la Russie dans la communauté internationale ?

4.4
(173)

Un projet de pourparlers avec la Russie rédigé par l’Union Paneuropéenne Internationale définit les conditions.

Allons-nous vers la fin des hostilités en Ukraine ou vers une escalade du conflit ? Il ne faut pas trop espérer, mais le président russe ne serait pas, semble-t-il, contre des pourparlers. Moscou aurait tenté de vagues ouvertures en ce sens en direction des Etats-Unis et le président français Emmanuel Macron a un peu étonné en avançant tout récemment qu’en fin de compte, il faudra négocier face à Poutine. Ce n’est pas la première fois, loin de là, que Macron formule cette hypothèse. Mais dans le contexte actuel, elle prend du sens.

Evidemment, Vladimir Poutine veut geler les positions sur le terrain avant que l’armée ukrainienne ait reconquis les territoires encore occupés par l’armée russe. Depuis le début du mois de septembre, ceux-ci rétrécissent comme une peau de chagrin sauf à Bakhmut, tout à l’Est où l’armée russe focalise ses efforts à grands renforts de mercenaires et gagne un peu de terrain grâce à un énorme pilonnage pour donner l’impression que la guerre pourrait durer. Or, justement, si l’on veut négocier avec les Russes, il faut se rappeler la réflexion de John F. Kennedy selon lequel les Russes engagent toujours des négociations sur la base suivante : « Ce qui est à nous est à nous et ce qui est à vous peut faire l’objet d’une négociation ».

Jusqu’ici, personne n’a dit clairement quel serait l’objet des négociations en dehors d’un cessez-le-feu. On sait seulement que l’Union Européenne et l’OTAN soutiennent la demande du gouvernement de l’Ukraine de revenir aux frontières de l’Ukraine de 1991 quand la Russie de Boris Eltsine avait souscrit à l’indépendance de la République ukrainienne. L’Union Paneuropéenne Internationale (UPI) semble être la première organisation à avoir formulé une liste de points qui pourraient faire l’objet d’une négociation en tenant compte des réalités.

Parmi elles figure le risque que Poutine veuille négocier rapidement pour faire reconnaître par les Occidentaux les quatre républiques ukrainiennes dont il vient de proclamer avec un référendum postiche le rattachement à la Russie. Il cherche aussi à marquer quelques points avant sa défaite totale et à mettre ses adversaires sous pression temporelle en bombardant les infrastructures énergétiques ukrainiennes et aussi des immeubles habités par des civils.

La résolution paneuropéenne est remise cette semaine aux organisations nationales européennes qui sont membres de la Paneurope, en leur demandant de la transmettre aux instances compétentes dans leurs Etats respectifs. La résolution est transmise aussi aux représentants des institutions de l’Union Européenne.

Jean-Paul Picaper

membre du présidium de l’Union Paneuropéenne

L’UPI DEMANDE :

Compte tenu de la situation très floue dans la phase actuelle de la guerre, l’UPI a pris les devants et a adopté à l’unanimité lors de la réunion de son Présidium à Zagreb le 22 octobre 2022, les points suivants « concernant la guerre d’extermination de la Russie contre l’Ukraine » :

« 1) choqués par la violation flagrante de tous les droits civils et humains par les agresseurs russes,

2) horrifiés par les attaques directes contre des cibles civiles et surtout contre des enfants,

3) ainsi que par la destruction d’infrastructures importantes telles que l’électricité, les hôpitaux et les écoles,

a) invite l’Union Européenne à prendre le plus rapidement possible de nouvelles mesures de boycott efficaces contre le régime de Poutine ;

b) à fournir à l’Ukraine l’aide militaire et humanitaire nécessaire que demande le gouvernement de Kyiv ;

c) définit clairement le but de guerre : rétablir l’intégrité territoriale de l’Ukraine ;

d) demande la création des conditions juridiques permettant d’utiliser les avoirs russes gelés à l’Ouest pour la reconstruction de l’Ukraine ;

e) demande que la Russie verse les réparations nécessaires pour réparer les dommages subis par l’Ukraine, mais demande également des réparations pour les réfugiés, dont le montant serait calculé en fonction des salaires des mercenaires russes ;

f) plaide pour le soutien de la société civile en Russie, qui s’engage pour un développement démocratique et de l’état de droit dans le pays,

g) et s’engagera, après un changement de régime à Moscou, en faveur de la réintégration d’une Russie réformée dans la communauté internationale des Etats.

h) Elle appelle en outre la communauté internationale à soutenir les enquêtes et les travaux de la Cour pénale internationale sur les crimes de guerre, les crimes contre l’humanité et le terrorisme d’État commis par le gouvernement russe contre l’Ukraine,

i) et elle s’engage à reconnaître l’Holodomor (la famine meurtrière provoquée par Staline en Moldavie, Ukraine et Kazakhstan dans les années 1930) comme un génocide. »

Notez cet article

Cliquez sur une étoile

Note moyenne 4.4 / 5. Nombre de note : 173

Aucun vote jusqu'à présent ! Soyez le premier à noter cet article.

Nous sommes désolé que cet article ne vous ait pas intéressé ...

Votre avis compte !

Souhaitez vous nous partager un avis plus détaillé ?

11 commentaires

  • A l’approche des élections de mi-mandat (mid-terms) le 8 novembre 2022 aux États-Unis, des questions et des incertitudes… :

    ① Dossier « Élections américaines de mi-mandat (midterms) »
    Source : site web de France 24 (USA 2022 : Série de reportages, Revue de presse Reporters, Cap Amériques, Le long du Mississipi)

    Chapeau des articles (Info, vidéos, reportages et analyses – France 24) : Les élections de mi-mandat (ou « midterm » en anglais) sont des élections des deux chambres du Congrès des États-Unis qui se tiennent au milieu du mandat quadriennal du président américain. Les démocrates américains font de celles de 2022 un combat pour la démocratie même alors que plusieurs candidats républicains continuent de soutenir que la réélection de Donald Trump en 2022 a été « volée », sans preuves tangibles. Le renversement de la jurisprudence Roe vs Wade sur l’avortement, le taux d’inflation élevée sont les autres enjeux majeurs du scrutin.

    URL : https://www.france24.com/fr/tag/%C3%A9lections-am%C3%A9ricaines-de-mi-mandat-midterms/

    ② Article « Elections de mi-mandat aux États-Unis » (Monde : États-Unis) + « Plus sur le même sujet » : publications d’octobre et novembre 2022 (Monde : États-Unis)
    Source : site web euronews. (Média international)

    URL : https://fr.euronews.com/tag/elections-de-mi-mandat-aux-etats-unis

    ③ Article « Pas de « chèque en blanc » : pourquoi le soutien financier des États-Unis à l’Ukraine pourrait être revu à la baisse » : par Aurélie Loek, publié le 20 octobre 2022
    Source : site web de TF1 Info (LCI)

    Courts extraits :

    . « Les élections américaines de mi-mandats pourraient avoir un impact sur l’aide financière des États-Unis en Ukraine. »

    . « Des Républicains ont d’ors et déjà annoncé qu’ils pourraient diminuer le soutien financier américain en cas de victoire. »

    . « Ils souhaitent plutôt se concentrer sur la politique intérieure du pays. »

    URL : https://www.tf1info.fr/international/guerre-ukraine-russie-pas-de-cheque-en-blanc-pourquoi-le-soutien-financier-des-etats-unis-aux-ukrainiens-pourrait-etre-revu-a-la-baisse-apres-les-midterms-2235930.html

    Des questions mais aussi des incertitudes, selon le résultat de ces élections en faveur des Républicains…

  • RENDRE SA PLACE À LA RUSSIE DANS LA COMMUNAUTÉ INTERNATIONALE ? Sur le principe on ne peut qu’ être d’ accord, mais c’ était au moment de l’ écroulement de l’ URSS qu’ il aurait fallu le faire, mais à ce moment là les Occidentaux étaient euphoriques par leur victoire idéologique et la perspective de nouveaux marchés, pensant plus à la fin de l’ histoire de l’ URSS qu’ à l’ avenir du monde. Maintenant vu l’ état de la situation, il ne nous reste plus qu’ à essayer de sauver les meubles. Le prix du secours risque d’ être bien plus cher que la sauvegarde du monde d’ y il y a quelques décennies passées.

    • C’est plutôt après et dès… l’annexion de la Crimée par les russes en février-mars 2014, que l’Europe mais aussi le reste du monde, auraient dû prendre plus de sanctions économiques !

      Humble avis : la mollesse (…) et l’absence de sanctions comme celles prises actuellement suite au conflit Russie-Ukraine depuis février 2022 (Invasion de l’Ukraine 8 ans après l’annexion de la Crimée), a constitué un aveu de faiblesse du monde occidental…

      1) Article « Russie-Ukraine : « Depuis la Crimée, on sait que le pire est possible » » : par Elise Delève, publié le mercredi 2 février 2022
      Source : site web de Radio France

      Chapeau de l’article : Entretien. Les discussions se poursuivent entre Américains, Européens, Ukrainiens et Russes pour tenter d’apaiser les tensions à la frontières russo-ukrainienne. Pour la spécialiste des sociétés d’ex-URSS Anna Colin Lebedev, plus le temps passe plus la probabilité d’une attaque augmente.

      URL : https://www.radiofrance.fr/franceculture/russie-ukraine-depuis-la-crimee-on-sait-que-le-pire-est-possible-2913630

      2) Article (Exemple) « L’annexion de la Crimée : leçons pour la sécurité européenne » : par Anna Dolya, publié le 22 février 2016
      Source : site web de la Fondation Robert Schuman (Section « Questions d’Europe » n°382)

      Résumé : La question de la Crimée, illégalement annexée par la Russie en mars 2014, a ressurgi à nouveau, à l’automne 2015, dans l’actualité de la politique mondiale à la suite du lancement d’un blocus massif de la Crimée par des militants tatars et des membres de bataillons de volontaires. Cela d’autant plus que, depuis fin novembre, la péninsule connaît des coupures d’électricité, d’abord totales, puis partielles, conséquences de la destruction des quatre lignes qui fournissaient la Crimée en électricité depuis l’Ukraine.

      URL : https://www.robert-schuman.eu/fr/questions-d-europe/0382-l-annexion-de-la-crimee-lecons-pour-la-securite-europeenne

      3) Article « Poutine : l’annexion de trop ? » : par Olivier Baumard, publié le 18 octobre 2022
      Source : site web d’Euractiv (Réseau de médias paneuropéens indépendants spécialisés dans les politiques de l’Union européenne)

      Chapeau de l’article : L’annexion illégale de territoires ukrainiens qu’elle ne contrôle pas représente un défi politique et économique dont la Russie pourrait bien se passer, selon Olivier Baumard.

      URL : https://www.euractiv.fr/section/l-europe-dans-le-monde/opinion/putin-an-annexation-too-far/

  • Rappels depuis… l’annexion de la Crimée en février – mars 2014 et sanctions de l’UE à l’encontre de la Russie :

    Annexion de la Crimée :

    ① Dossier « La crise de Crimée (mars 2014) : comment en est-on arrivé là ? » : par Yann Richard, publié le 04 septembre 2014
    Source : site web OpenEdition Journals (EchoGéo : Sur le Vif)

    Extrait du résumé : La crise ukrainienne a des causes internes et externes nombreuses. On peut regretter que la presse française en parle de façon très orientée sans prendre le temps de présenter le point de vue russe, si ce n’est pour affirmer que le président Poutine relançait la guerre froide et réactivait l’impérialisme russe. Le rattachement de la Crimée est sans conteste une annexion déguisée et c’est un coup de force autant qu’un rejet des prescriptions élémentaires du droit international. Toutefois, il faut replacer la crise criméenne dans son contexte pour en comprendre les ressorts. La Russie, les États-Unis et l’Union européenne ont tous une part de responsabilité dans cet événement. On tente également de comprendre les tenants et aboutissants de la position russe et de montrer pourquoi Vladimir Poutine a décidé de prendre une décision aussi risquée qui isole la Russie et qui a des effets négatifs sur son économie.

    Nota : site en français et en anglais
    URL : https://journals.openedition.org/echogeo/13917

    Sanctions à l’encontre de la Russie :

    ② Dossier « Sanctions de l’UE contre la Russie liées à la situation en Ukraine (depuis 2014) »
    Source : site web Concilium (Site officiel du Conseil de l’UE et du Conseil européen. Il est géré par le secrétariat général du Conseil, qui regroupe le personnel chargé d’assister le Conseil de l’UE et le Conseil européen)

    L’UE a imposé un certain nombre de mesures restrictives à l’encontre de la Russie, y compris des sanctions individuelles, des sanctions économiques et des mesures diplomatiques.

    Sanctions de l’UE en réaction à l’invasion de l’Ukraine par la Russie :
    . Sanctions à l’encontre de la Russie
    . Mesures restrictives individuelles
    . Sanctions économiques
    . Restrictions imposées aux médias
    . Mesures diplomatiques
    . Restrictions applicables aux relations économiques
    . Mesures concernant la coopération économique
    . Mesures concernant la coopération économique

    URL :
    https://www.consilium.europa.eu/fr/policies/sanctions/restrictive-measures-against-russia-over-ukraine/

    En attendant la fin de ce conflit : « Long is the road… »

  • Russia will return to the grain deal only after Kiev provides security guarantees and refuses to use the provisions of the treaty for its own military purposes. The conditions for the resumption of Moscow’s participation in the deal were called by Russian leader Vladimir Putin in a conversation with Turkish President Recep Tayyip Erdogan, TASS reports.

    « It was emphasized that the Kiev regime, with the support of Western curators, used the maritime humanitarian corridor created for the transportation of Ukrainian grain in order to carry out attacks on the infrastructure and ships of the Russian Black Sea Fleet in Sevastopol, which ensured the safe functioning of the mentioned route, » the Kremlin said.

    Earlier, Russian Deputy Foreign Minister Sergei Vershinin announced similar conditions for the resumption of Russia’s participation in the grain deal.

    Russia announced the suspension of participation in the grain deal after the ships of the Black Sea Fleet were attacked by drones in Sevastopol on October 29. The Ministry of Defense stated that the strikes were carried out by the Armed Forces of Ukraine. The agency accused the UK of involvement in the attack, and also called the incident a terrorist act. The ministry clarified that these vessels ensured the safety of the grain corridor.

    Link to our partner – rocket play casino

    La Russie ne reviendra à l’accord sur les céréales qu’après que Kiev aura fourni des garanties de sécurité et refusé d’utiliser les dispositions du traité à ses propres fins militaires. Les conditions de la reprise de la participation de Moscou à l’accord ont été appelées par le dirigeant russe Vladimir Poutine lors d’une conversation avec le président turc Recep Tayyip Erdogan, rapporte TASS.

    « Il a été souligné que le régime de Kiev, avec le soutien des conservateurs occidentaux, a utilisé le couloir humanitaire maritime créé pour le transport du grain ukrainien afin de mener des attaques contre les infrastructures et les navires de la flotte russe de la mer Noire à Sébastopol, ce qui a assuré le fonctionnement sûr de la route mentionnée », a déclaré le Kremlin.

    Auparavant, le vice-ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Vershinine, avait annoncé des conditions similaires pour la reprise de la participation de la Russie à l’accord sur les céréales.

    La Russie a annoncé la suspension de sa participation à l’accord sur les céréales après que les navires de la flotte de la mer Noire ont été attaqués par des drones à Sébastopol le 29 octobre. Le ministère de la Défense a déclaré que les frappes avaient été menées par les forces armées ukrainiennes. L’agence a accusé le Royaume-Uni d’être impliqué dans l’attaque et a également qualifié l’incident d’acte terroriste. Le ministère a précisé que ces navires assuraient la sécurité du corridor céréalier.

    Lien vers notre partenaire – rocket play casino

    • C’est Alternatives Paloises devenues Alternatives Pyrénées, puis maintenant Alternativess Internationales et bientôt Alternatives Interplanétaires….

  • / L’évolution du conflit en Ukraine et à l’approche de l’hiver, mais pas uniquement ! : toutes les propositions de l’UPI (Union paneuropéenne internationale) , mentionnées dans cet article, pour mettre fin à ce conflit, source de chaos mondial, relèveraient-elles du voeu pieux ???

    Parmi les questions… posées à ce jour :

    Négocier avec Vladimir Poutine pour mettre un terme à ce conflit ?: oui, mais que fera-t-on après avec la Russie ?

    Je ne pense pas, comme beaucoup d’autres personnes, que les affaires puissent reprendre comme par le passé avec la Russie tant que Poutine restera à la tête de ce pays…

    Par ailleurs :

    Que deviendra l’aide occidentale à l’Ukraine, lorsque ce conflit sera terminé ?

    QUID du retour de millions de réfugiés ukrainiens dans leur pays avec beaucoup d’infrastructures civiles en ruine ?

    Rappels :

    1) Article « L’Europe se tient prête à coordonner la reconstruction de l’Ukraine » : par Ninon Renaud, publié le 25 octobre 2022 (Source : site web du journal Les Echos : Europe)
    URL : https://www.lesechos.fr/monde/europe/leurope-se-tient-prete-a-coordonner-la-reconstruction-de-lukraine-1872795

    2) Article « L’Allemagne aux avant-postes de la reconstruction de l’Ukraine » : par Ninon Renaud, publié le 24 octobre 2022 (Source : site web du journal Les Echos : Europe)
    URL : https://www.lesechos.fr/monde/europe/lallemagne-aux-avant-postes-de-la-reconstruction-de-lukraine-1872369

    3) Article « La reconstruction de l’Ukraine aura un coût astronomique : 750 milliards de dollars » : par latribune.fr avec l’AFP, publié le 04 juillet 2022 (Source : site web du journal La Tribune : Économie > International)
    URL : https://www.latribune.fr/economie/international/la-reconstruction-de-l-ukraine-aura-un-cout-astronomique-750-milliards-de-dollars-924389.html

    Est-il encore utile de rappeler les multiples mensonges… énormes de Vladimir Poutine (lors de ses déclarations considérées comme des tentatives de déstabilisation, des actions psychologiques, des gesticulations, des écrans de fumées, des leurres, etc…), mensonges déconcertants qui peuvent sidérer le commun des mortels ?

    Rappels via 3 sites web (sélection) tellement mensonges et manipulations font bon ménage… et aussi en ce qui concerne, l’ancien officier du FSB ex. KGB, qui, par ses menaces (Ex : bombe « sale », crise de l’énergie en plus de l’aggravation de la pénurie mondiale de nourriture depuis septembre…), est considéré comme un stratège de la peur, utilisant la peur comme principale exportation…

    ① Article « Vérités et mensonges de Vladimir Poutine » : par Galia Ackerman, publié 13 juillet 2020
    Source : site web de la revue Le Grand Continent (Perspectives sur l’actualité . Histoire)

    Chapeau de l’article : Alors que le dirigeant russe prend le masque de l’historien pour réhabiliter le régime soviétique et glorifier le rôle de l’URSS dans la lutte contre le nazisme, Galia Ackerman déconstruit ce nouveau discours de propagande. Elle appelle de ses vœux l’échec de l’agenda réel de Vladimir Poutine : pousser pour un Yalta 2.0 qui offrirait reconnaissance et légitimité à son régime.
    URL : https://legrandcontinent.eu/fr/2020/07/13/verites-mensonges-vladimir-poutine/

    ② Article « L’Ukraine dénonce le blocus russe réinstauré, qui rend « impossibles » les exportations de céréales » : par Dmytro Gorshikov et Dmitry Zaks (Agence France-Presse à Kiev), publié le 30 octobre 2022
    Source : site web Le Devoir (Média d’information indépendant : Montréal, Québec. Canada)
    URL : https://www.ledevoir.com/monde/768788/les-exportations-de-cereales-bloquees-la-russie-accusee-de-faire-peser-un-risque-de-famine

    ③ Article « Le mensonge, une arme de guerre redoutable ! » (Société) : par Emilien Lacombe, publié le 13 mars 2022
    Source : site web Infodujour (IDJ : Cicéro, 54000 Nancy)

    Chapeau de l’article : La désinformation est une arme de destruction massive. Relayée sans discernement par la presse et les médias sociaux, elle permet de justifier des actes innommables et de manipuler l’opinion.
    URL : https://infodujour.fr/societe/56381-le-mensonge-une-arme-de-guerre-redoutable

    Citation :

    Tout le monde manipule tout le monde et c’est ce qui rend la politique dangereuse et passionnante à la fois” (Bruno Kreisky, ancien chancelier fédéral d’Autriche : 1911 – 1990)

  • Pour information et/ou rappel… :

    Article  » Guerre russo-ukrainienne et propagande : la stratégie ukrainienne de communication par la peur face à la stratégie russe de la terreur  » : par François Chauvancy, publié le 24 octobre 2022
    Source : site web Theatrum Belli
    TB : portail indépendant d’informations sur les conflits (militaires, économiques, culturels, informationnels, etc) et sur l’esprit de Défense.

    Nota : lire aussi les commentaires qui suivent cet article.

    URL : https://theatrum-belli.com/guerre-russo-ukrainienne-et-propagande-la-strategie-ukrainienne-de-communication-par-la-peur-face-a-la-strategie-russe-de-la-terreur/

  • À lire cet article très argumenté de Jean-Paul Picaper, on se dit que oui, toutes les pistes de réflexion doivent être ouvertes… les situations dramatiques engendrent l’expression de clichés… Comment vivront « ensemble » les peuples ukrainiens et russes dans quelques mois, quelques années ? Lisons Sophocle , combattons l’orgueil d’Oedipe … Ambroise Perrin

  • La Russie, risque fort de rester pendant longtemps un paria de la communauté internationale avec des conséquences à effets variables dues à son actuel bannissement économique…

    L’issue finale de ce conflit en Ukraine, commencé par l’annexion de la Crimée (En février et mars 2014) reste à ce jour… aléatoire, malgré les habituelles indignations de la communauté internationale…

    Bis repetita :

    Hommage à Anna Politkovskaïa (1958 – assassinée le 7 octobre 2006 à Moscou)…
    Article « « Pourquoi je n’aime pas Poutine » : retour sur les écrits de Anna Politkovskaïa » : par Jean-François Bouthors, publié le 30 septembre 2022
    Source : site web Desk Russie (URL : https://desk-russie.eu/ )

    Chapeau de l’article : Il y a vingt ans, la journaliste russe Anna Polikovskaïa finissait son livre « Tchétchénie, le déshonneur russe »
    URL : https://desk-russie.eu/2022/09/30/pourquoi-je-naime-pas.html

    Rester optimiste en ces temps troubles, quoique, selon les jours…

    ① Article « Guerre en Ukraine : comment pourrait se terminer le conflit ? » : par Louis Boy (France Télévisions), publié le 25/10/2022
    Source : site web de francetvinfo (franceinfo: section Monde > Europe)

    Chapeau de l’article : La détermination des Ukrainiens et l’entêtement du président russe Vladimir Poutine laissent entrevoir peu d’issues, aussi bien sur le champ de bataille que sur le front de la diplomatie.
    URL : https://www.francetvinfo.fr/monde/europe/manifestations-en-ukraine/guerre-en-ukraine-comment-pourrait-se-terminer-le-conflit_5415148.html

    ② Lire la déclaration « « En ciblant des civils, la Russie viole délibérément le droit international humanitaire. »  » / Ukraine : intervention de Nicolas de Rivière, représentant permanent de la France auprès des Nations Unies au Conseil de sécurité (New York, le 21 octobre 2022)
    Source : site web de la Représentation permanente de la France auprès des Nations Unies à New York (Salle de presse > Déclarations de la France à l’ONU)

    URL : https://onu.delegfrance.org/en-ciblant-des-civils-la-russie-viole-deliberement-le-droit-international

    ③ Derniers articles sur l’Ukraine  » L’ONU et la guerre en Ukraine : les principales informations  »
    Source : site web des Nations Unies (Centre régional d’information pour l’Europe occidentale : Focus Ukraine)

    URL : https://unric.org/fr/onu-et-la-guerre-en-ukraine-les-principales-informations/

  • Le loup sort du bois… Avec Napoléon Bonaparte, Charles Quint et Charlemagne comme modèles, non merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *