Dissoudre ou pas dissoudre ?

4.7
(63)

Emmanuel Macron envisage, semble-t-il, de dissoudre la chambre des députés car il ne peut pas gouverner du fait des oppositions diverses.
*Qu’il soit ulcéré, qu‘il juge méprisables ses opposants, du fait de sa vision unilatérale et incontournable des solutions, me semble normal de sa part.
 Pour lui aussi « On n’est plus dans le débat, on est dans le défouloir stupide et haineux ». C’est devenu, à l’extérieur comme dans le site de l’assemblée, des invectives irrévérencieuses.

*Ne perdons pas de vue que son objectif n’est pas  réactionnaire c’est-à-dire de supprimer définitivement l’assemblée, mais de la reconstituer autrement en espérant qu’elle sera stable et à son goût.

* »La dissolution-reconstruction » permettrait à chacun, d’exprimer une fois de plus « sa vérité » et d’entendre celle des autres. Cette éventualité me fait penser à une situation évoquée récemment sur notre site. Faut-il continuer ?

Sans aucun doute « Non ». Oui,il y a un doute car ce qui est vrai pour les uns ne l’est pas forcément pour les autres ! Dissoudre, serait dommageable pour tout le monde.

* Des centaines de lecteurs attendent  les contributions variées qui, contrairement à ce qui est dit, par énervement, ne sont pas plus que nulles. Bien des textes portant sur de nombreux sujets différents récoltent des avis favorables. Les priver d’accéder à l’information, à la connaissance, à l’esprit critique, à la réflexion, à la discussion.. serait injuste et inégalitaire, sous prétexte que  des réactions intempestives, sur un sujet particulier, déplaisent à certains. 
* N’oublions pas que bien des textes ont un intérêt communal et régional considérable ; ce sont d’ailleurs les racines de la création d’A@P ; ils tiennent informés les lecteurs sur la gestion financière ainsi que sur tous les aspects  de la vie de la commune et des environs, de nos vallées. Les problèmes politiques et écologiques locaux, la presse régionale, les annonces des activités culturelles… sont autant d’ouvertures à la variété des richesses patrimoniales de la région. C’est une source d’informations pour ceux qui ne lisent pas le journal local ou qui ne le lisent pas « entre les lignes » pour discerner la vérité cachée.
*Des améliorations sont souhaitables, bien des anciens contributeurs nous ont quittés car ils ne trouvaient pas la considération attendue. Il serait souhaitable de les encourager pour qu’ils reviennent. La réduction des rédacteurs fait que les articles ne sont pas assez variés et sont souvent rédigés, par un petit nombre, dans un même esprit lié à l’actualité brûlante du moment (La Russie et La Chine) et beaucoup moins sur  l’actualité brûlante du présent et de l’avenir immédiat.

La défense ou l’opposition à  la corrida a sa place ; il convient, dans un domaine aussi sensible, d’accepter des réactions assez  vives mais qui doivent  rester toujours correctes et respectueuses. Dans notre site d’intérêt général, bien d’autres sujets sont aussi importants et ont leur place avec une sensibilité aussi forte chez bien des lecteurs. Pour la première fois, les maladies infectieuses arrivent en tête du classement des risques les plus graves pour l’humanité, neuf autres inquiètent particulièrement les experts. Voici les dix plus grands risques encourus par l’humanité .. sans oublier le paraben, les phtalates, les perfluorés et les plastiques (évoqués d’ailleurs) bien sûr.  Se baser sur des échanges violents, intolérants et irrévérencieux à propos d’un texte sur la corrida  pour demander la dissolution de l’association, c’est un comportement qui ne tient compte que de considérations personnelles et non de l’intérêt général de l’association. L’entraide, le bénévolat et l’engagement  ont permis une oeuvre collective que beaucoup nous envient ; une telle dynamique est à nouveau possible avec un peu moins d’individualisme et un peu plus de dévouement au service des autres comme cela a été le cas jusqu’à présent par beaucoup.

  signé Georges Vallet

crédits photos : interest.fr/pin/413205334545727785/

Notez cet article

Cliquez sur une étoile

Note moyenne 4.7 / 5. Nombre de note : 63

Aucun vote jusqu'à présent ! Soyez le premier à noter cet article.

Nous sommes désolé que cet article ne vous ait pas intéressé ...

Votre avis compte !

Souhaitez vous nous partager un avis plus détaillé ?

6 commentaires

  • Pierre-Michel Vidal

    Les commentaires s’entendent s’ils sont argumentés et censés. C’est l’esprit de ce site. S’ils sont violents, ad hominem et intolérants, ils vont à l’encontre de l’esprit des créateurs de cet espace qui n’a plus sa raison d’être. C’est trop souvent le cas aujourd’hui.
    C’est le reflet de ce qui se passe sur les réseaux sociaux où on ne cesse de s’insulter et de la société dans son ensemble où le débat politique et sociétal devient de plus en plus superficiel marqué par l’invective plutôt que l’écoute. La formule actuelle est donc obsolète. Tout à une fin et cela ne change rien à la qualité de la plupart des contributeurs, d’une partie des « commentateurs » et aux efforts des animateurs du site.
    Il faut pour le moins une modération plus stricte. C’est la voie du bon sens, de la mesure et de la tolérance mutuelle. La polémique mortifère Hanouna/Boyard -toute proportion gardée- est l’exemple type des écueils à éviter.

    • Vôtre propos laisse penser qu’ il y a plus de commentaires violents et intolérants que de commentaires respectueux de la déontologie du site. Il serait peut être intéressant que soit mensuellement publié le nombre de commentaires rejetés par rapport à la totalité des commentaires. Ne faudrait’ il pas aussi agir auprès des personnes qui systématiquement font des commentaires déplacés en leur interdisant l’ accès au cite. Je ne suis pas du tout favorable à la censure, mais si à un moment donné ces personnes peuvent mettre en danger le site, il faut agir pour leur faire comprendre que leur place n’ est plus acceptable et qu’ ils changent de site pour s’ exprimer.
      Le silence d’ AP face à ces personnes ne serait rien d’ autre qu’ admettre qu’ ils ont gagné la partie de démolition
      du site.

    • Plutôt d’accord avec vous sur la modération plus stricte ou bien sur la nécessité de règles partagées excluant de la moquerie non argumentée jusqu’à l’insulte en passant par l’irrespect et la blessure gratuite… ceci ne rendant pas inéluctablement obsolète la formule . Une redéfinition des règles basées sur les qualités initiales du site et de ses échanges doit être possible.

  • Oui, il y a un doute car ce qui est vrai pour les uns ne l’est pas forcément pour les autres !
    Le doute est le carburant par excellence de la démocratie. Supprimer le doute serait tuer la démocratie.
    Heureusement que par le débat démocratique chacun peu exprimer le doute envers les propos d’ un interlocuteur.
    Voir ce qui c’ est passé en Angleterre avec le Brexit. Boris Johnson a voulu s’ affranchir du doute par le mensonge auprès de ses électeurs, résultat des courses: la panade. Le doute se doit d’ être conservé au même titre que la liberté, l’ égalité, la fraternité. Par contre on se doit aussi d’ avoir des responsables qui dans le doute se doivent de démonter quel est le bon chemin à suivre en quantifiant les avantages et les inconvénients. C’ est peut être cela qui manque le plus actuellement.
    Le Président Chirac avait eu le courage à un moment donné de dissoudre l’ Assemblée, il ne doutait pas, mais
    c’ était pas le bon chemin pour arriver à ses fins, donc prudence avec le doute. Il peut en être de même avec notre Président actuel, malgré que l’ histoire ne repasse pas deux fois les mêmes plats, à ce qui se dit.

    • « prudence avec le doute. »
      Il faut douter du doute disait Anatole France.

      . » Par contre on se doit aussi d’avoir des responsables qui dans le doute se doivent de de montrer quel est le bon chemin à suivre en quantifiant les avantages et les inconvénients. C’est peut être cela qui manque le plus actuellement. »
      C’est probable mais:
      *Le bon chemin? Pour quoi faire? Le bon chemin des uns n’est…….!
      *Les avantages et les inconvénients? Les avantages et les inconvénients des uns ne sont…..

      En écoutant nos politiques, Macron est un bon exemple mais écoutons aussi les LR, les amis de Bardella,…, on a l’impression qu’ils n’ont pas de doute.

      +soit parce qu’ils ne savent rien dans bien des domaines , scientifiques entre autres, et pour beaucoup c’est vrai, car plus on sait plus on doute.

      “L’ignorant affirme, le savant doute, le sage réfléchit(Aristote).
      Malheureusement le « sage » n’existe que dans notre nom d’espèce!

      +soit parce qu’ils évacuent volontairement le doute en se mentant à eux-mêmes, pour arriver à leurs fins, c’est-à-dire leurs intérêts financiers, politiques, relationnels….
      La seule certitude, comme vous le dîtes, est que le doute doit sans arrêt nous accompagner; c’est ce qui résulte des avancées scientifiques; tout ce qui est possible de faire est de le chiffrer en créant des logiciels informatiques pour le transformer en probabilités donc d’attribuer des chances de réalisation que le doute ne permet pas.
      Les probabilités mènent le monde, des entreprises comme les assurances, l’économie, la bourse, les casinos…..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *