Un pied-de-nez !

Un attentat dans la préfecture de police par un fonctionnaire de police c’est heureusement du jamais vu. S’il n’y avait quatre victimes le fait pourrait relever de la science-fiction. Car, enfin, même si on ne peut incriminer le ministre de l’intérieur, l’événement est un pied-de-nez aux services de sécurité du pays. Complaisance, bienveillance, incompétence ? Il y a faute quelque

Lire la suite...

Le jugement BALKANY

L’écoute de certaines réactions concernant l’incarcération de M. BALKANY doit laisser perplexe l’homme de la rue. Le tribunal en prononçant une sanction supérieure à deux ans d’emprisonnement a ordonné l’incarcération immédiate du condamné, estimant que les fraudes qu’il a commises portent atteinte au pacte républicain. En d’autres termes les faits sont d’autant plus graves qu’ils ont été commis par un

Lire la suite...