Nos vieux…

Le  premier ministre a eu raison de le rappeler, le monde de demain n’aura pas grand-chose à voir avec celui d’hier. Peut-on seulement évoquer un déconfinement ? La date n’en n’est pas certaine et il s’apparentera à un processus progressif et douloureux : au passage d’un état de léthargie général à celui d’un retour lent à une vie sociale réduite. Qui en

Lire la suite...

Les mots bleus

Il y a des êtres que l’on aime, même s’ils ne font pas partie de ses proches, même s’ils ne sont pas de ceux que l’on croise dans la rue et que la beauté fugitive éblouit. Il y a des gens qui font partie de votre univers même si vous ne les avez jamais rencontrés. Comme des livres que vous

Lire la suite...

Le dire et le faire

Comment tourner autour du pot ? Comment contourner ce qui nous concerne au premier chef, nous confinés : le virus, sa progression, ses conséquences ? Certes nous avons De Funes, Netflix, la peinture du garage, la tonte du jardin –pour ceux qui ont la chance, le privilège, d’en avoir un-, mais que faire des enfants qui tournent en rond ou qui manquent

Lire la suite...

Le jour d’après

L’heure est encore à la stupéfaction, viendra le temps des larmes et du deuil qui déjà frappent beaucoup de nos concitoyens mais que l’on annonce plus massif encore et qui le sera. L’unité est donc la seule réponse possible dans la situation que nous vivons, qualifiée à  tort de guerre, car les mots ont un sens et nous ne sommes

Lire la suite...

Andalousie, mon rêve confiné.

Adieu printemps andalou qui m’était promis un jour prochain : tu habitais mes rêves, réchauffais l’hiver morne, alimentais l’impatience. Les couchers de soleil, brasiers sur l’embouchure immense du Guadalquivir ne seront pas. Ils ne brûleront pas mes yeux ce soir et l’espérance du rayon vert, cette promesse jamais tenue, ne fixera pas nos regards attentifs, scrutant l’horizon lointain; là-bas où sur leurs

Lire la suite...

La confusion des sentiments

Comme Jean François Khan, souvent perspicace, désormais : « Je refuse de rebondir sur un drame national pour régler des comptes politiques ou idéologiques. Ou pour réduire une crise à une analyse politicienne ». Chaque chose en son temps, l’heure des règlements de compte n’est pas venue. L’ horloge est calée désormais sur celle de l’unité nationale dans la lutte contre le

Lire la suite...

Nous ne pourrons pas dire : « Nous ne savions pas »

Atterré par l’inanité des débats qui ont suivi les élections municipales, affligé par l’image de ces pique-niques géants dans les parcs parisiens ou par ces marchés bondés (cf. notre photo), affligé par ce qui nous attend demain, je reprends la plume. Serions-nous au-dessus de ce que le Président a appelé la « plus grande crise sanitaire du siècle » pour nous asseoir dessus

Lire la suite...

Dangereuses municipales

Une fois encore la voix originale de Jean Lassalle détone dans le concert de louanges qui vient de suivre l’allocution présidentielle de jeudi soir. Le député béarnais salue d’abord, à juste titre, le ton du président « son caractère naturel et solennel » ; oui bien sûr ! Macron qui a été si dur, entêté durant ces derniers mois, a montré qu’il pouvait être

Lire la suite...

Virus

Un élément infiniment petit peut donc mettre à bas une construction sophistiquée, produite par une intelligence collective immense. Voilà la leçon que l’on doit tirer des événements actuels qui bouleversent nos certitudes, nos projets et mettent à terre l’organisation de la planète malgré le déni dans lequel nous nous réfugions. Il faut relire la « Peste » de Camus bien sûr mais

Lire la suite...
1 2 3 4 11