Un flottement

Je ne comprends toujours pas pourquoi Édouard Philippe a parlé de déconfinement l’autre soir sur TF1. Ne nous pousse-t-on pas, à chaque instant, à rester « chez nous » et, de surcroît, jusqu’aux premiers jours de mai ? Pour lire souvent la presse française, espagnole (catalan et basque) et italienne, je pressens que nous n’avons pas fini avec cet enfermement involontaire. Peut-être irons-nous

Lire la suite...

Les statistiques

Par les temps difficiles qui courent, on ne cesse de nous abreuver jusqu’à satiété de chiffres. Ce sont, nous dit-on, des statistiques. A première vue, elles ont valeur de preuve et chacun de s’y référer à la moindre occasion. Qui n’a pas utilisé cette méthode pour appuyer une démonstration ? Pourtant nous aurions tous été bien inspirés de les aborder avec

Lire la suite...

Rire,sourire.

Rire est crucial pour les humains. Mais en cette période de pandémie et de confinement, il n’est pas facile de le faire. Je n’envisage pas de vous épingler un poisson dans le dos. Mais je voudrais vous susciter un sourire. Avec un sujet comme la démographie, cela paraît être une gageure. Il pourrait s’avérer aussi austère, voire dramatique, que l’économie.

Lire la suite...

Le jour d’après

L’heure est encore à la stupéfaction, viendra le temps des larmes et du deuil qui déjà frappent beaucoup de nos concitoyens mais que l’on annonce plus massif encore et qui le sera. L’unité est donc la seule réponse possible dans la situation que nous vivons, qualifiée à  tort de guerre, car les mots ont un sens et nous ne sommes

Lire la suite...

Propos sur les responsabilités de la pandémie Covid-19.

Ebola, Covid-19, Sida, toutes ces maladies virales prospéraient chez les animaux avant de franchir la barrière des espèces, parfois plusieurs fois, et d’infecter l’Homme. La construction de routes à travers la forêt tropicale ou encore le fractionnement des écosystèmes pour y installer des villes ou des champs instaurent les conditions idéales pour l’émergence durable de nouvelles maladies comme le Covid-19.

Lire la suite...

L’humour de de Gaulle

Pour sortir de cette ornière dans laquelle nous maintient depuis quelques jours une situation bien contraignante, je vous propose, non pas une réflexion sur l’actualité mais une sorte de dérivatif. J’ai retrouvé dans mes archives un petit livre intitulé « De Gaulle traits d’esprit choisis par Marcel Jullian » (édition du cherche midi, 2000). Le grand homme avait donc un humour insoupçonné,

Lire la suite...

Andalousie, mon rêve confiné.

Adieu printemps andalou qui m’était promis un jour prochain : tu habitais mes rêves, réchauffais l’hiver morne, alimentais l’impatience. Les couchers de soleil, brasiers sur l’embouchure immense du Guadalquivir ne seront pas. Ils ne brûleront pas mes yeux ce soir et l’espérance du rayon vert, cette promesse jamais tenue, ne fixera pas nos regards attentifs, scrutant l’horizon lointain; là-bas où sur leurs

Lire la suite...

Renoncement d’un Maire après 43 ans d’engagement

Les élections municipales ont vu le renoncement de nombreux élus béarnais (1). Le témoignage de M. Cassou, maire de Pardies-Piétat depuis 1977 m’a interpellé. Il m’a paru marquant car il résume les évolutions de la Société depuis la période Giscard, c’est-à-dire depuis les chocs pétroliers et la fin des trente glorieuses jusqu’à nos jours. L’arrivée de M. Cassou en politique

Lire la suite...
1 2 3 100