Exagérations contre euphémismes

L’article de Georges VALLET : « on n’appelle plus un chat un chat » m’a poussé à me demander quel était le contraire d’un euphémisme. Et bien c’est tout simplement une exagération verbale. Quel est le statut de l’exagération ? Et bien se sont les autres qui exagèrent. Quand j’étais petit, les marseillais avaient la réputation d’exagérer toujours, avec pour exemple la fameuse sardine,

Lire la suite...

On n’appelle plus un chat un chat.

Les instances directionnelles, politiques, économiques, financières, commerciales, sociétales…. ont créé un nouveau langage qui câline, désamorce, apaise et endort. Un antidépresseur en somme. Il montre une étonnante inventivité. Il a  injecté dans le discours public toute une série de mots qui ont un point commun, l’euphémisme. Dans un petit article paru dernièrement dans Sud Ouest, j’ai pu lire« pour éviter

Lire la suite...

« Antivax »

C’est une curieuse conception de la liberté que de considérer que l’on peut vivre enfermés, se nourrissant d’aides renouvelées -jusqu’à quand ?- c’est-à-dire de la mendicité publique, en laissant, l’arme au pied, l’épidémie se développer. Comme Ponce Pilate, les « antivax » crient aux atteintes à la liberté et se lavent les mains devant la situation de crise qui nous guette. Comme le

Lire la suite...

Faut-il changer la constitution ou/et le mode électoral ?

De la forêt culturelle, en péril, du monde politique, jaillit, en 1940, tel un virus vertueux, un homme qui allait révolutionner la République. Logique, sans les virus, l’espèce humaine n’existerait pas ; 8% du génome humain est d’origine virale! Après toutes les péripéties qu’on connaît et les difficiles rapports avec l’environnement, il a réussi, pour notre survie et notre liberté,

Lire la suite...

La prochaine présidentielle

Il y aura beaucoup d’appelés mais qu’un élu. La bataille présidentielle n’est pas engagée mais elle se profile et tous les combattants ne sont pas encore dans l’arène. Ils seront nombreux. Les insoumis et les divers mouvements écologistes seront là en témoignage de leur existence. Les socialistes chercheront en vain un candidat crédible. Alors ? Le président MACRON, que personne

Lire la suite...

L’Algérie pouvait-elle rester française ?

Alors que l’Algérie célèbrera son indépendance le 5 juillet, le débat n’a jamais été ouvert et c’est bien dommage ! Peut-être craint-on de ranimer des pensées amères et douloureuses chez ceux qui y  ont cru quand le 4 juin 1958, le général De Gaulle déclarait à Alger « je vous ai compris… Tous français de Dunkerque à Tamanrasset… À partir d’aujourd’hui, la

Lire la suite...

La messe n’est pas dite

On aurait tort de passer par pertes et profits ces dernières élections régionales et départementales. Même si elles n’engagent qu’à la marge l’avenir de nos concitoyens elles ont un sens profond si on en observe les résultats avec attention. Cela vaut pour notre département comme pour notre région et pour l’ensemble du pays, même si notre vie quotidienne n’en sera

Lire la suite...

Les baffes ne seraient-elles pas plutôt en dehors des urnes ?

La lecture du récent article intitulé : «D’une gifle à l’autre» m’incite à faire quelques réflexions. *«Certes, les enjeux n’étaient pas très clairs pour bien des citoyens» Ce ne sont pas les enjeux qui ne sont pas clairs, ils sont connus de tous, ce sont les propositions concrètes différentes, proposées par les partis de gouvernement, pour justifier un choix. *«Toutes

Lire la suite...
1 2 3 61