« Banalité du mal »*

 » À l’heure actuelle, mon avis est que le mal n’est jamais “radical”, qu’il est seulement extrême, et qu’il ne possède ni profondeur, ni dimension démoniaque. Il peut tout envahir et ravager le monde entier précisément parce qu’il se propage comme un champignon. Il “défie la pensée”, comme je l’ai dit, parce que la pensée essaie d’atteindre à la profondeur, de

Lire la suite...

Pas de train sans contrôleur

Un p’tit train s’en va dans la campagne Un p’tit train s’en va de bon matin On le voit filer vers la montagne Tchi tchi fou tchi tchi fou Pleins d’entrain…  André Claveau. Des trains sans contrôleurs c’est ce qui nous attend, sur les lignes dites secondaires ; celles qui concernent quotidiennement une grande partie d’entre nous. Cette décision imminente de

Lire la suite...

« Novlangue »

« Du passé, faisons table rase Foule esclave debout, debout » Eugène Pottier  Bernard Pivot sur son compte tweeter le 26 janvier : « Pétition signée de nombreux écrivains et journalistes contre l’utilisation de l’anglais par le Salon … du Livre de Paris ! «  Le live… Young Adult…Bookroom…Photobooth… » Incroyable! Je signe aussi. » C’est la novlangue* qui s’adresse désormais aux citoyens, citoyenn.es. L’exemple vient de

Lire la suite...

Adiu plane de Bedous

Revenons sur Jean Lassalle qui vient de faire l’objet d’un film, « Un berger et deux perchés à l’Élysée ? », signé Karl Zéro et Philippe Lespinasse, très original dit-on, présenté à Bordeaux puis à Bayonne jeudi dernier et qui, espérons-le, le sera rapidement à Pau et à Oloron. Même si le « héros » ne plaît pas à tout le monde, on se

Lire la suite...

Confusion

La brutale et crépusculaire crise de régime où nous sommes plongés succède aux délices d’un récent enthousiasme enchanté mais déraisonnable. Un retournement d’une telle ampleur est inédit dans la cinquième république. Jupiter s’est transformé en Louis XVI fuyant sur Varennes, attendant un dénouement tragique que nul ne souhaite. Personne ne pouvait prédire ce chaos, cette accumulation d’erreurs, de violences, de

Lire la suite...

Joyeux Noël

Dans le ciel de cette nuit providentielle Les étoiles luisent telles des chandelles Enluminant la terre de milliers d’étincelles, Le regard des enfants de clartés immortelles.   Féeriques reflets de la nuit de Noël, Dans le cœur des enfants plongés dans leur sommeil, Rêvant de cadeaux et à toutes les merveilles Trouvés près de la cheminée à leur éveil Ou

Lire la suite...

« Il faut savoir arrêter une grève ! »

« Il faut savoir arrêter une grève ! », cette formule a été employée par Maurice Thorez, le secrétaire général du Parti Communiste, en 1936. C’étaient les accords de Matignon, les syndicats avaient obtenu la reconnaissance du droit syndical, l’institution de contrats collectifs de travail, de délégués du personnel ; la semaine de 40 heures, des congés payés de deux semaines, une augmentation de

Lire la suite...

Enr'gardant passer les civils

Ce titre et le texte qui suit sont extraits du journal « Le Canard enchaîné » en date du 27 novembre 1918. Quelques jours après la signature de l’armistice dont nous fêtons ces jours-ci le centième anniversaire. Il est d’une ironie mordante. Son auteur, André Dahl qui se qualifie en la circonstance de « poilu » est en réalité un journaliste, écrivain et homme

Lire la suite...
1 2 3 30