L’horreur

Je n’ai plus de mots ou peut-être en ai-je trop se bousculant dans mon cerveau pour signifier l’horreur … la détresse… de savoir ce petit garçon de trois ans orphelin parce qu’un moins que rien en a décidé ainsi, sans doute du jour au lendemain, en prenant la vie de deux parents sous le regard horrifié de leur bébé. Je

Lire la suite...