Un peu de bon sens

En disant  » je respecte les djihadistes prêts à mourir pour ce en quoi ils croient, ce dont nous ne sommes plus capables « , Eric ZEMMOUR a déchaîné les censeurs habituels de sa pensée dont il est difficile de croire qu’elle exprime de la sympathie pour les terroristes musulmans. Et le procureur de Paris qui s’empresse d’ouvrir une enquête préliminaire

Lire la suite...