La confusion des sentiments

Comme Jean François Khan, souvent perspicace, désormais : « Je refuse de rebondir sur un drame national pour régler des comptes politiques ou idéologiques. Ou pour réduire une crise à une analyse politicienne ». Chaque chose en son temps, l’heure des règlements de compte n’est pas venue. L’ horloge est calée désormais sur celle de l’unité nationale dans la lutte contre le

Lire la suite...