Nemo auditur propriam turpitudinem allegans

Bon, le lecteur d’Alternatives Pyrénées me pardonnera mon pédantisme. Je n’ai pas pu m’en empêcher tant je trouvais cette formule intéressante et dans la pure tradition du droit français. C’est en effet un usage répandu chez les juristes d’émailler leurs démonstrations par des adages formulés en latin. La traduction est : Nul ne peut se prévaloir de ses propres turpitudes. Autrement

Lire la suite...