Nous sommes en guerre… des mots !

J’ai hésité dans le choix du titre ; je l’ai choisi pour rester dans l’air du temps. J’avais pensé à : «Des mots qui fâchent aux mots qui tuent». ou «Il faut rendre à César seulement ce qui lui appartient». Le monde politique, les médias, les réseaux sociaux, les écrivains engagés, parfois, soit par ignorance, soit volontairement pour des motifs

Lire la suite...