Les traîtres ont toujours besoin de se justifier.

La trahison fait mal à sa victime, mais elle doit en faire bien plus à son auteur et, pour libérer leur conscience les traîtres invoquent toujours des raisons dont la mauvaise foi n’effacera jamais leur sale besogne. Cette réflexion s’inspire d’un fait récent survenu dans la proche banlieue paloise où la tête de liste victorieuse de l’élection municipale et, au

Lire la suite...