Vivre sans espoir c’est cesser de vivre*

Dans l’atmosphère nauséabonde de l’argent roi dans laquelle nous vivons, la vie est devenue de plus en plus déstructurante : la violence, les féminicides, les troubles psychiatriques, les dépressions, les suicides, les coups de couteau…, la pauvreté, l’isolement pour certains, envahissent l’actualité. L’envie de vivre est devenue un printemps en péril. Envie de vivre, envie d’aimer, Dans le vent de la vie, et

Lire la suite...