L’ENA est morte, vive l’ISP.

L’ENA n’est pas encore enterrée mais elle a déjà un successeur. Ce sera l’Institut du service public. L’annonce en revient au chef de l’Etat qui est pourtant issu de la défunte école. « Je souhaite que, dans les critères de sélection, nous puissions largement ouvrir les choses […] pour avoir une sélection plus ouverte qui permette de sélectionner des profils moins

Lire la suite...