La mule et l’intello* – Le refuge Certascan : « Chapeau ! »

7h30 : l’eau ruisselle partout autour du refuge Barbote (2380m). Un mix de pluie et de fonte des neiges. L’orage s’est éloigné mais l’équipage reste inquiet. L’étape pour rejoindre le refuge Certascan est longue. Le col de Sellente (2490m) est vite atteint par une courte pente enneigée. Commence alors une longue descente dans des vallons humides. Passer les gaves gorgés

Lire la suite...

La mule et l’intello* : Trois « 3000 » en 60 minutes !

Après avoir traversé ensemble les Pyrénées orientales, la mule et l’intello s’étaient quittés fâchés. L’un accusant l’autre d’avoir trop tiré sur la corde ! La mule s’était vite éclipsée et mise au vert. Neuf mois plus tard, elle est en pleine forme. Ses genoux vont bien. Elle a fait du vélo pour les renforcer et oublié les longues étapes subies

Lire la suite...

La mule et l’intello (11) : Etape au refuge Fourcat, le plus haut des Pyrénées ariégeoises

28 août – En Andorre, au refuge de Sorteny, le petit déjeuner est plus espagnol que français avec du « cafe con lèche » ou du « colacao » , des « magdalenas » et du « pan tostado ».  Dans le pique-nique de la journée qui nous est préparé, la présence de « manchego » (fromage de la Mancha), région bien éloignée des Pyrénées, montre à quel point le pastoralisme a disparu de l’Andorre. Objectif de la journée

Lire la suite...

La mule et l’intello (9) : Coucher du soleil "de cinéma" au refuge du Rhule

Au gîte de l’Hospitalité, le petit-déjeuner est servi à 7h30. Une heure tardive pour les randonneurs qui le souhaitent à 6h30 ! Une fausse note après un dîner (hachis-parmentier maison), petit-déj. et pique-nique de bonne tenue. Le calme de la chambre, aux décors pour enfants faits de nounours, m’aide à bien récupérer. En Ariège, les ours ne sont pas seulement présents dans

Lire la suite...

La mule et l’intello (8) : L’étape la plus haute… et la plus longue

25 août – L’intello ce matin est « vicieux ». Il ne prévient pas la mule de ce qui l’attend. La montée du Puig Carlit sera la plus haute des Pyrénées Est et la redescente,  jusqu’à l’Hospitalet-en-Andorre, en fera l’étape la plus longue. La mule sera mise à forte contribution. Le topo guide annonce 1330 m de dénivelé grimpant et 1900 descendant. Une

Lire la suite...
1 2