Vive la langue de bois !

A ceux qui osent déplorer l’usage de la langue de bois, trop souvent moquée, il faut répondre qu’en politique, elle est indispensable. Imaginez un peu, un élu privé de ce moyen d’expression. Il serait contraint de prendre à tout bout de champ des engagements que, par la suite, il ne serait pas en mesure de pouvoir tenir. Impossible situation qu’il

Lire la suite...

C'est pas parce qu'on à rien à dire qu'il faut fermer sa gueule !

 La lecture d’un article publié dans le journal « La République » du samedi 13 et dimanche 14 décembre 2014 (page 39 – Débat et opinion) évoque de manière incontournable le titre de ce délicieux film de Jacques Besnard. Ils s’y sont mis à trois et pas n’importe qui, pour écrire un texte insipide et sans aucun contenu. Florilège.  Ces trois là,

Lire la suite...