Merci Marielle !

J’ai longuement hésité à écrire ces deux mots. D’abord en raison de ce qui peut apparaître comme une familiarité déplacée. Ensuite parce qu’une telle interpellation peut laisser croire que je suis de votre bord politique, alors que je ne suis qu’un simple observateur. Mais justement, j’ai observé que votre décès a donné lieu à de multiples hommages venus de différents

Lire la suite...