Un flottement

Je ne comprends toujours pas pourquoi Édouard Philippe a parlé de déconfinement l’autre soir sur TF1. Ne nous pousse-t-on pas, à chaque instant, à rester « chez nous » et, de surcroît, jusqu’aux premiers jours de mai ? Pour lire souvent la presse française, espagnole (catalan et basque) et italienne, je pressens que nous n’avons pas fini avec cet enfermement involontaire. Peut-être irons-nous

Lire la suite...