Notre Dame (droit d’asile)

Dans les flammes, les larmes de milliers d’âmes s’embrasentEt des entrailles de celles-ci naissent leurs cris Appesantis du fardeau des jours et longues nuitsD’un passé lourd des souvenirs que la fournaise écrase. Sur ces chemins ancestraux empruntés à l’ombre du grand vaisseau, Combien d’indigents chargés de leurs oripeaux, Combien de croyants, de soudards et autres manantsPrièrent et de leurs chants supplié le néantLes

Lire la suite...

A tous les enfants de par le monde

La poésie n’entraîne pas dans son sillage la tristesse, elle décrit la vie, appauvrie ou enrichie des promesses acquises dès notre naissance tandis que nous livrons notre innocence à l’inconnu ! Que d’émotions soulevées par ces morts brutales d’enfants et qui ont inspirées chez moi ce texte que je soumets à vos émois. Dans le regard des enfants, des diamants,

Lire la suite...

Les mots toujours.

Du plus loin que je me souvienne, sur mon âme devenue sereine … ils furent présents à chaque instants et de tout temps … précieux, vigoureux, amoureux … pugnaces et si vivaces … languissants ou chaleureux … harmonieux, parfois blessants hélas … compagnons de tous les instants… de mes tout premiers balbutiements à ceux que j’exprimais hardiment à ceux hurlés,

Lire la suite...

Des ombres passent…

Autant passent les palombes que les ombres de nos défunts à Toussaint. Quand les ombres du soir s’allongent Pour nourrir les fantômes des défunts amis hâbleurs, L’âge est au bout d’une longe, Nous guidant vers un long hiver sans chaleur. Ainsi au crépuscule d’une vie solaire, Nous guettons les derniers rayons irisant les bas nuages, Pour fondre les demi- teintes,

Lire la suite...

La rentrée…

Alignée sur les pages où s’étirent les âges, étreinte par eux, l’encre noire ou bleue se pose sur les mémoires dans un langage noueux. Déclinée sur la pierre où les signes résonnent à l’oreille de nos pairs à l’aube de nos ères, les sons doucement prospèrent, du sceau de l’artiste et par-delà son caractère, il décrit peu à peu l’histoire

Lire la suite...

Elégie pour un massacre

Gaza – Lundi  4 août 2014 «  Une trêve humanitaire de 7 heures a été décrétée unilatéralement  par l’État d’Israël » Communiqué de l’AFP Elégie pour un massacre Je pense à toi, Schindler, juste du chœur des justes. L’agonie se propage où claironne le cor. Qu’ont-ils fait ces enfants dont les parents sont morts Dans ces camps où la haine

Lire la suite...

Francis Jammes  ou l'inconscient du Béarn.

Francis Jammes  ou l’inconscient du Béarn (1) : Francis Jammes n’est pas un habitant du Béarn mais un habitant des Basses-Pyrénées. Un gascon (avec toute l’ambiguïté attachée à ce terme) sans doute, aussi, qui vécut  dans son adolescence à Bordeaux. Un habitant des Pyrénées occidentales, des pays de l’Adour dira-t-on plus tard puisqu’il est né à Tournay dans le département des hautes-Pyrénées,

Lire la suite...

Un quai de gare à Toulouse

Sur le quai fauve et noir empli de moiteurs sales, Les âges se défont au rythme aigu des trains… Voici longtemps. Peut-être en mai. Comme en rafales, Des houles de joie ivre incendiaient mes reins. J’avais les yeux ravis et comblés de l’enfance. La magie à ma lèvre où fusait le bonheur, Inondait le ciel chaud d’un rêve sans défense

Lire la suite...
1 2