La police nationale se désengage

Le 25 mars 2021 comparaissaient devant le tribunal correctionnel de Pau deux policiers municipaux. Il leur est reproché d’avoir le 8 février 2019 exercé des violences sur une personne qui venait d’être interpellée par la police nationale. La victime avait ce jour-là commis un vol à l’étalage, d’un montant minime, au préjudice d’un commerce du centre de la ville. Bon

Lire la suite...

La police en miettes

Déjà en 1974, James Sarazin* se penchait sur le problème. Il dénonçait une police trop vouée, selon lui, au maintien de l’ordre plutôt qu’à des missions d’enquêtes judiciaires. C’était « le système Marcellin », ministre de l’intérieur, qui était resté en fonctions pendant prés de six ans. On se souvient également de la phrase de Chirac « L’ordre public d’abord ». L’actualité ressert

Lire la suite...

Pau, la honte

Ces faits qui se sont déroulés dans la nuit du 19 au 20 octobre dernier viennent seulement d’être portés à la connaissance du public (La République des Pyrénées et France Bleu Béarn du 21 décembre 2019).  Deux policiers du commissariat de Pau ont exercé des violences volontaires sur un mineur retenu dans leurs locaux. Selon ces organes de presse, durant

Lire la suite...

Le désespoir des flics

Ce vendredi 19 avril 2019, les policiers de France sont descendus dans la rue. Ils se sont rassemblés pour dire leur souffrance face aux trop nombreux suicides des leur. En effet, ces gestes de désespoir ne cessent d’augmenter. La police, une administration bien particulière, qui connaît actuellement des difficultés. Mais est-ce que le problème est aussi simple qu’il y paraît

Lire la suite...

Les policiers contestent la légitimité de leurs syndicats

Le mouvement des policiers qui descendent dans la rue ne s’estompe pas malgré les promesses faites par le président de la République. Débloquer de l’argent c’est bien beau, mais ce n’est pas tout. La grogne a dans le fond une autre ampleur. De source « bien informée » voilà un aperçu des reproches formulés. C’est grave docteur ? Les syndicats sont politisés bien

Lire la suite...

Ras l’képi !

Depuis maintenant une semaine, le forces de police manifestent leur mécontentement dans la rue. Tout le monde savait bien qu’elles sont en première ligne sur plusieurs fronts : les migrants, l’état d’urgence, les banlieues, le terrorisme. Mais l’administration, la hiérarchie et les syndicats ont été débordés, ils n’avaient pas vu venir le mouvement ni estimé son ampleur. Quelle signification faut-il donner

Lire la suite...

Le sentiment d’insécurité

L’actualité immédiate offre des éléments de réflexion. Une starlette américaine, Kim Kardashian, vedette des émissions de télé-réalité, a été victime d’un vol à main armée. En soi cela ne devrait émouvoir que ses fans, mais les conséquences sont plus importantes que ne l’indique cette seule information. En effet après cet événement dont le préjudice en bijoux est évalué à 9

Lire la suite...

Indigne bouffonnerie

Il n’y a pas de mots assez forts pour qualifier le comportement de certains politiques qui profitent du drame de Nice pour se lancer dans une vaste campagne de démago-politicaillerie. Les politicards avancent tous d’un pas supplémentaire vers la déconsidération la plus totale de la part des citoyens français. Mais où cela va-t-il nous conduire ? Qu’il y ait eu des

Lire la suite...

Pau, stationnement réservé ?

Depuis maintenant quelque temps, certains syndicats de la police nationale font pression sur le maire de Pau pour obtenir la gratuité du stationnement des véhicules personnels des policiers. Étrange sollicitation de la part de ceux qui sont les garants du respect des lois et de la sécurité des citoyens. Devant le commissariat de la police nationale, rue O’Quin à Pau,

Lire la suite...
1 2