La police en miettes

Déjà en 1974, James Sarazin* se penchait sur le problème. Il dénonçait une police trop vouée, selon lui, au maintien de l’ordre plutôt qu’à des missions d’enquêtes judiciaires. C’était « le système Marcellin », ministre de l’intérieur, qui était resté en fonctions pendant prés de six ans. On se souvient également de la phrase de Chirac « L’ordre public d’abord ». L’actualité ressert

Lire la suite...